Coiffure année 70

Coiffures féminines des années 1970 : Un aperçu

Les coiffures des femmes durant les années 70 variaient entre des styles longs, doux et féminins, à des coupes de cheveux courtes, audacieuses pour l’époque et que l’on qualifierait d’androgynes de nos jours. Il y avait aussi beaucoup de tests, et de nouvelles modes temporaires ont vu le jour tout au long de la décennie des années 70. Les coiffures étaient une expression directe de la décennie. Voici un aperçu des influences et des personnalités qui ont marqué les coiffures année 70, ainsi que les styles les plus populaires portés par les femmes tout au long de cette période de basculement dans la mode.

Influences sur les coiffures féminines des années 1970

la télévision et le cinéma

Les stars du cinéma et en particulier Hollywood ont toujours eu une influence considérable sur la mode et ainsi lancer les tendances. Par exemple, la coupe à cheveux courts et effilés de Liza Minelli dans "Cabaret" (1972) a marqué les esprits durablement. Jane Fonda arborait une coupe androgyne en brosse dans "Klute" (1971) - un style que l'on retrouvait sous différentes formes tout au long de la décennie.

La télévision était un moyen d’infirmations et aussi de divertissement des populations, et le poste de télévision était souvent le point convivial de la famille. De ce fait, la télévision avait (et a toujours) une grande influence sur la vie des gens, leurs choix vestimentaires et leurs attitudes.

Coiffures années 1970

Farrah Fawcett-Majors a été une énorme influence sur les coiffures de la fin des années 1970. La charmante Farrah a fait son apparition sur nos écrans en 1976 dans "Drôles de dames". Sa coupe longue et effilée avec des côtés relevés, connue sous le nom de "Farrah Flick", a été plébiscitée par de nombreuses adolescentes et même appréciée par les pères !

La nostalgie des seventies !

La nostalgie était un élément marquant des années 1970, incitant à un retour en arrière vers différentes époques, en particulier les années 1920 à 1940. Ce regard vers le passé était présent dans la mode, les émissions de télévision, les films et la musique. Par exemple, plusieurs films se déroulaient dans les années 1920, comme "The Boy Friend" (1971) avec Twiggy et "Gatsby le Magnifique" (1974) avec Mia Farrow, qui a remis au goût du jour le bob indémodable, accessoire encore très populaire de nos jours.

Dans les années 70, la musique influençait la coiffure

La musique et la mode se tenaient main dans la main. Les sons glam rock, disco, funk, northern soul, new wave et punk des années 1970 avaient chacun leur style distinctif. Les punks cherchaient à choquer avec des cheveux courts, rasés et des coiffures généreusement colorées, comme les crêtes, les cornes et les pointes.

Également parmi les femmes influentes dans l’univers de la musique, on peut citer Donna Summer (avec ses nombreuses perruques et looks, toujours glamour et à la mode), Cher, Debbie Harry (blonde décolorée avec une frange), Barbra Streisand et Siouxsie Sioux (cheveux noirs en pics), parmi beaucoup d'autres.

1970: les coiffeurs aussi influençaient les tendance !

Les coiffeurs ont créé plusieurs styles au cours de la décennie, copiés par beaucoup dans la population. Certains de ces styles sont encore visibles aujourd'hui, bien qu'avec une touche moderne. Le "shag", comme celui porté par Jane Fonda dans "Klute", est crédité au coiffeur Paul McGregor. Le coiffeur britannique Trevor Sorbie a créé la "wedge" en 1974 - un style court, dégradé et angulaire.

Coiffures populaires pour femmes dans les années 1970

L'Afro

Les coiffures qui encourageaient la communauté noire à embrasser la conception naturelle de leurs cheveux étaient toujours populaires dans les années 1970. Après être apparue dans les années 1960, principalement dans le cadre du mouvement de fierté noire, l'afro a continué à gagner en popularité au fil des ans.

Dans les années 1970, l'afro était autant un désir d’embrasser la mode qu’un message politique. Il était porté par les deux sexes tout au long de la décennie, principalement par les Afro-Américains et la communauté noire en occident. Cependant, d'autres groupes ethniques l'arboraient également. L'afro offrait également une alternative aux cheveux uniformément longs et raides pour les personnes ayant des cheveux très bouclés au naturel.

Coupe afro années 70

Les permanentes ont permis aux cheveux caucasiens d'adopter des boucles serrées. À partir du milieu des années 1970, de nombreux hommes et femmes (y compris des célébrités comme Barbra Streisand) ont adopté cette version de l'afro.

Coupes de cheveux asymétriques

Vers la fin des années 1970, la création d'une coiffure asymétrique était populaire. Cela pouvait être une queue de cheval d'un côté de la tête ou des vagues dressées et gonflées d'un côté. Cette tendance s'est poursuivie dans les années 1980.

Le Singe (The Ape)

Le Singe était un style du début des années 1970, caractérisé par des cheveux plus courts sur le dessus  de la tête et plus longs à l'arrière. Il comportait également beaucoup de dégradés sur toute la chevelure, donnant un aspect échevelé aux cheveux. Cette tendance est passée de mode vers 1972.

Tresses collées (Cornrows)

Tresses afro 1970

Les tresses collées sont créées en tressant les cheveux à plat contre le cuir chevelu, soit en rangées droites, soit dans une multitude de motifs complexes. C'est un style qui ne nécessite pas de défrisants ou d'autres produits chimiques agressifs. Les longues tresses peuvent être fixées avec des élastiques et décorées avec des perles, des fleurs ou des coquillages.

Les tresses collées sont une façon ancienne et traditionnelle de coiffer les cheveux en Afrique et pour les personnes d'ascendance africaine dans le monde entier. Elles sont devenues à la mode dans les années 1960 et 1970 grâce au mouvement de fierté noire.

Les tresses collées ont également connu une certaine notoriété dans les médias grand public lorsque la belle Bo Derek a porté des tresses décorées de perles dans le film de 1979, "10".

Tresses collées année 70

Toutes les femmes noires ne portaient pas de tresses collées ou d'afro. Les perruques étaient toujours une alternative populaire, adoptées dans différents styles courts et long

Mèches et Ailes

Une frange relevée en arrière créait des ailes - ainsi nommées d'après la forme d'aile créée de chaque côté du visage. Les mèches pouvaient entourer complètement le bas des cheveux plus courts, créant ainsi un cercle de volume. La couronne et le dessus des cheveux étaient laissés droits.

Les mèches et les ailes étaient réalisées avec les nouveaux outils de coiffure, ainsi qu'avec des rouleaux et des pinces. Certaines femmes optaient pour une permanente pour créer une boucle qui pouvait être facilement relevée en mèches.

Cheveux Longs Bouclés

Dans les années 1970, les cheveux longs et mi-longs pouvaient être mis en place avec des rouleaux ou permanentés pour former de grandes boucles douces et rebondies. Le volume et la boucle commençaient généralement à environ la moitié de la longueur des cheveux.

Cheveux longs bouclés

Cheveux Longs Raides

Les cheveux longs et raides avec une raie au milieu étaient à la mode depuis la fin des années 1960 - et leur popularité a continué tout au long des années 1970. C'était une coiffure très courante chez les femmes des années 1970, en particulier chez les jeunes et les adolescentes scolarisées. Les cheveux longs étaient également populaires parmi les célébrités, dont les actrices Peggy Lipton (qui a joué dans la série télévisée à succès "The Mod Squad") et Ali MacGraw.

Cheveux longs raides année 70

Mohicans et Toutes les coupes Punk

Le mouvement punk a sa place légitime dans l'histoire des coiffures des années 1970, bien qu'il ne soit pas suivi par les masses.

Que les cheveux soient courts, hérissés, rasés ou sculptés, le look punk était à l'opposé de tout ce qui était considéré comme ordinaire. C'était un style créé par des jeunes rebelles et qui a émergé au Royaume-Uni à la fin de l'année 1976.

Certains styles mélangeaient les cheveux longs avec des zones rasées, comme les mohicans et les cornes. Sinon, les personnes adoptaient un style à la "skinhead" (une reprise d'un style des années 1950), bien que les filles laissaient souvent leur frange et leurs sections latérales plus longues.

Les mohicans et les cheveux hérissés défiaient la gravité. Des produits du quotidien comme des œufs, de l'eau sucrée, du savon ou de la gélatine (ainsi que des gels et laques achetés en magasin) étaient utilisés pour créer ces structures dressées.

Les couleurs de cheveux les plus couramment observées étaient le noir ébène (comme Siouxsie Sioux) ou le blond décoloré (comme Debbie Harry de Blondie). Cependant, le mouvement punk a également apporté des couleurs vives dans les rues - et tout était permis. Des couleurs vives étaient obtenues en utilisant des produits professionnels comme Crazy Color, une gamme de couleurs néon lancée en 1977, ou des produits du quotidien comme les colorants alimentaires. Même des produits comme le Kool-Aid et le Kia-Ora étaient utilisés comme colorants. Des motifs et des motifs étaient également réalisés dans les cheveux.

Femme punk année 70

Le "Purdey" et le "Pageboy"

Le "pageboy" avait été une coiffure populaire depuis de nombreuses décennies. L'actrice britannique Joanna Lumley portait cette version en forme de bol du "pageboy" dans son rôle de Purdey pour la série télévisée "The New Avengers" (1976-77). Par conséquent, on l'appelait (du moins au Royaume-Uni) un "Purdey" et c'était une coiffure féminine populaire des années 1970.

Le "Shag"

Le coiffeur Paul McGregor est crédité d'avoir créé la coupe "shag" pour le personnage de Bree Daniels joué par Jane Fonda dans le film "Klute" (1971).

C'était une coupe unisexe sans fioritures qui consistait en des couches de longueur égale avec des côtés progressivement dégradés et une frange complète.

Le "shag" était une coiffure populaire dans les années 1970 pour les deux sexes. De nombreuses femmes le portaient, notamment Joan Jett, Suzi Quatro et Gillian Blake (de l'émission télévisée pour enfants britannique "Follyfoot").

Une version beaucoup plus longue et ondulée du "shag" était appelée "la coupe gitane", comme celle portée par la chanteuse Stevie Nicks.

Le Stack Perm

La permanente est devenue plus populaire plus tard dans la décennie, créant des looks allant des boucles serrées à des créations plus en forme de bulles. Une permanente qui était très années 1970 était la "stack perm".

Un stack perm impliquait de permanenter les parties médianes et inférieures des cheveux longs, en laissant la zone de la couronne intacte.

De nombreux petits rouleaux de permanente étaient empilés loin de la tête, par exemple sur des baguettes chinoises. Cela donnait une masse de boucles serrées et de taille moyenne autour des extrémités et de la longueur des cheveux, tout en restant droits sur le dessus autour de la zone de la couronne. En résumé, cela créait un halo de boucles.

Coupe stack perm

Le Wedge

Le protégé de Vidal Sassoon, Trevor Sorbie, a créé la coupe de cheveux angulaire en forme de coin en 1974. La coupe courte avait des couches à angles raides coupées tout autour des côtés et du dos, créant une forme triangulaire qui était lisse sur le dessus.

Une célèbre porteuse du "wedge" était la patineuse artistique américaine Dorothy Hamill. En 1976, elle a remporté une médaille d'or aux Jeux olympiques d'hiver - et les femmes à travers l'Amérique voulaient une coupe de cheveux comme celle de la championne du patinage.

La Coloration des Cheveux

L'utilisation de la coloration des cheveux a augmenté au fil des décennies et les teintures maison ont connu un grand succès. Même des techniques de salon comme le balayage étaient possibles à essayer chez soi avec des kits comme "Quiet Touch" de Clairol.

Le balayage était populaire et pouvait être réalisé avec plusieurs techniques, dont l'utilisation d'un peigne à queue pour entrelacer les cheveux sur des feuilles de papier d'aluminium - une technique de coiffure récemment développée. Le temps d'activation était accéléré en plaçant un fer plat double face chauffé sur les paquets de papier d'aluminium.

Le frosting était une technique utilisée pour créer un effet naturel de mèches ensoleillées sur les cheveux bruns et blonds. Un produit décolorant était appliqué légèrement sur les cheveux avec un pinceau étroit.

Des préoccupations concernant les ingrédients utilisés dans les colorations capillaires et leurs liens avec le cancer sont apparues dans les années 1970. Des couleurs plus "naturelles" ont été introduites sur le marché, utilisant des teintures végétales plutôt que des teintures nocives au goudron de houille. Par exemple, Revlon a lancé "Colorsilk", la première coloration capillaire sans ammoniaque. Le henné entièrement naturel était de plus en plus utilisé dans le monde occidental, en particulier car les teintes rouges étaient populaires.

Outils de Coiffure

Les mèches, les ailes et les boucles nécessitaient les bons outils capillaires. Les marques d'outils capillaires se sont diversifiées, passant du simple fer à friser ou sèche-cheveux pour répondre aux besoins de coiffure de la décennie.

Les sèche-cheveux polyvalents pouvaient tout faire, y compris le fameux "Supermax" orange fabriqué par Gillette. Il était livré avec divers accessoires de peigne et de brosse pour créer toutes ces coiffures féminines des années 1970.

En relation: COIFFURE ANNÉE 60

En relation: MAQUILLAGE ANNÉE 70